samedi 20 février 2016

CONFIDENCE II

Vos mots m'ont beaucoup touchée, émue, réconfortée et rassurée.
Merci du fond du coeur de chacun de vos commentaires.

J'ai toujours préféré l'option de la parole plutôt que du silence ou de l'attitude de l'autruche qui consiste à refuser d'affronter la réalité dans l'idée ou l'espoir que les choses changeront d'elles-mêmes.
La parole permet de mettre des mots sur nos peines et nos chagrins et lorsque les mots sont posés, la gentillesse de nos proches ou parfois de personnes plus éloignées, voir inconnues,  a alors une chance de s'exprimer et de nous apporter le réconfort dont nous avons besoin. C'est aussi donner une chance à l'autre de libérer un pouvoir inestimable, celui de faire preuve de bienveillance et de d'empathie.

Je continue de penser que, malgré des apparences souvent trompeuses, l'être humain reste capable de belles et grandes choses et que c'est dans sa nature d'être bon.

Mais il ne faut surtout pas oublier de célébrer la vie lorsqu'elle nous offre des moments de bonheur, de joie, lorsque nos espoirs et nos rêves sont bien trop grands pour rester dans le silence.

Et puis, je continue à préférer les partages sur mon blog plutôt que sur Facebook. Je ne sais pas pour quelle raison, l'endroit me semble plus intime, je m'y sens davantage "chez moi".

Il n'y a pas très longtemps, j'ai pris conscience que je n'avais pas à jouer un rôle pour plaire ou faire ce que l'on attend de moi. Etre vrai, c'est parfois prendre le risque de déplaire, mais c'est encore bien plus risqué que de vouloir plaire en oubliant qui on est. Ca, c'est ma deuxième confidence. C'est élémentaire, je le sais bien, mais c'est difficile d'oublier d'être gentil lorsque la situation appelle une autre attitude et qu'on a oublié comment on fait pour rester proche de soi et se respecter.

Hier, Emilie n'était pas très en forme et j'ai accueilli quelques heures sa petite famille pour qu'elle puisse se reposer. J'en ai profité pour prendre des photos des loulous en pleine application artistique.
Le petit caractère de Léandre colle vraiment bien aux propos que je viens d'écrire.

Je vous souhaite une belle soirée et un très très beau dimanche.




Tu refuses d’entrer dans le moule ? Tant mieux !
Tu veux rester fidèle à ce qui fait de toi un petit garçon original ? Tant mieux !
Surtout, n’écoute jamais ceux qui te découragent et qui te font croire que pour plaire il faut oublier qui tu es.



10 commentaires:

lolaine a dit…

Etre soi-même... je commence à peine à découvrir et comprendre ce que cela veut dire... Que Léandre puisse continuer dans cette voie et écouter tes paroles. Très chouette page. Bises

Gervaise Catherine a dit…

refuser de se conformer "au moule" génère aussi beaucoup de souffrance et de rejet ... mais a-t'on le choix ?

anges a dit…

elle est magnifique ♥
tracer sa route en rester soi même,c'est tout ce que je souhaite à ton petit loup ;)
bon dimanche,bises.laurence

ingrid a dit…

Oh que j'aime cette page et tout ce qu'elle me raconte !
bises Ingrid

guilou a dit…

Je trouve que ton post est superbe. Pas facile d'être soi-même sans quelquefois blesser les autres.... J'avoue que je n'ai jamais tout-à-fait réussi, amis avec l'age nous apprenons à ne pas toujours être comme "il le faudrait" aux yeux des autres !
Bonne semaine

nannette a dit…

Dès la plus tendre enfance on nous formate, on nous éduque à bien nous comporter.
Pourquoi ?
J'arrive à un âge où j'ai envie d'être moi-même et je trouve que c'est parfois difficile. Toutes ces années a vouloir plaire et faire plaisir aux autres. Toutes ces années où je me suis oubliée.
Il a bien raison Leandre et surtout ne l'obligez pas à ne pas être lui-même.

Bonne semaine 😉

Patricia Balourdet a dit…

quelle réflexion profonde Marie-Pierre, pour notre génération cette recherche du soi n'allait pas de soi justement, c'est tout un travail à faire et à faire accepter à notre entourage. Pour nos enfants et petits enfants on ne peut que les encourager dans cette voie, pour qu'ils ne souffrent pas et n'endurent pas ce qu'on a vécu.
bravo pour cette belle page illustrant ton propos
gros bisous

alexandra s.m. a dit…

Magnifique page Marie-Pierre!
Tu as tellement raison!
Bisous

Françoise a dit…

Coucou, tu as raison la vie doit continuer et être partagée… c'est parfois difficile mais nous devons cueillir tous les petits cailloux de bonheur. Notre amie chère s'en est allée en janvier… après plus d'une année de combat contre la maladie. Encore merci pour tes petits mots, bise

Migui a dit…

Superbe ta page !
J'ai lu avec intérêt ta confidence. Pas facile d'être totalement soi sans tenir compte du regard des autres. Même si nos ne voulons pas l'admettre il compte.
Bisous