lundi 12 janvier 2009

Il y a un avant, un pendant et...

un après Noël !

Après la frénésie qui précède les fêtes de Noël, puis la magie du grand moment où tous, les grands comme les petits découvrent avec joie, émotion ou surprise le contenu des paquets amoureusement déposés sous le sapin qui les abrite avec bienveillance, vient la période de l' "après", celle où les lumières s'éteignent, où les décorations vont rejoindre cartons et galetas, où l'arbre est dépouillé de ses atours.
Je n'aime pas cette période où l'excitation et l'émerveillement laissent la place à un petit vague à l'âme qui me laisse toutes les années comme un goût d'inachevé. Je regrette à chaque fois que l'esprit de Noël ne perdure pas plus longtemps et que chacun se voit renvoyé à ses occupations avec des souvenirs, certes, mais sans cette petite étincelle qui fait qu'à Noël les hommes se sentent plus proches les uns des autres.

2 commentaires:

anges a dit…

si seulement ça pouvait durée!!!
faudrait que je prenne des cours chez toi pour le journaling... j'adore les petits tags en bas et la guirlande sur le côté encore une merveille, bravo!

Pascale a dit…

Une très belle page qui rend bien compte de ce sentiment étrange qui nous étreint... nous avons mis samedi notre sapin dénudé sur le trottoir, il paraît qu'il va finir en compost...